COVID-19 NOUS JOINDRE

COVID-19 : Directives sur les visites en milieu hospitalier et dans les établissements de soins de santé

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, chez Horizon, nous avons mis en œuvre des mesures dans nos établissements afin de réduire le va-et-vient de patients et de créer un environnement sain et sécuritaire pour nos patients, nos clients, nos employés, nos médecins et nos collectivités.

En limitant le nombre de personnes dans nos établissements au moyen de restrictions des visites, nous réduisons le risque que nos patients, nos clients, nos employés et nos médecins ne contractent la COVID-19.

Chez Horizon, nous reconnaissons que la présence de la famille et des proches peut jouer un rôle important dans le rétablissement du patient. Nous sommes donc heureux d’être en mesure d’accroître en toute sécurité l’accès à nos établissements, conformément aux pratiques exemplaires..

Les patients admis dans nos hôpitaux et nos établissements de soins de santé pourront recevoir DEUX visiteurs sociaux en santé à la fois. Il peut s’agir de deux personnes de soutien désignées (PSD) OU de deux visiteurs sociaux OU d’une PSD et d’un visiteur social.

À noter : Un visiteur social n’est pas une personne de soutien désignée (PSD). Un visiteur social n’est pas un membre essentiel de l’équipe de soins et ne lui offre pas de soutien physique ou affectif, de soins ou d’aide à la prise de décisions

Directives à l’intention des visiteurs sociaux et des personnes de soutien désignées (PSD) :

  • Les personnes de soutien désignées (PSD) et les visiteurs sociaux doivent faire une auto-évaluation des symptômes de la COVID-19 avant chaque visite dans un établissement d’Horizon.
  • Les patients hospitalisés ont droit à DEUX visiteurs en santé à la fois. Il peut s’agir de deux personnes de soutien désignées (PSD) OU de deux visiteurs sociaux OU d’une PSD et d’un visiteur social.
  • Tout patient qui a besoin de soutien affectif ou physique dans ses soins ou d’aide à la prise de décisions peut avoir un maximum de DEUX PSD, et les deux peuvent être présentes à la fois, si l’espace le permet.
  • Les heures de visite pour les visiteurs sociaux sont de 14 h à 20 h tous les jours. Les heures de visite des PSD sont flexibles et déterminées après discussion avec l’équipe soignante. Les exceptions aux heures de visite sont indiquées ci-dessous. 
  • Les PSD et les visiteurs sociaux ne sont plus tenus de présenter une preuve de vaccination. Toutefois, Horizon recommande vivement à tous les visiteurs et aux PSD de garder leurs vaccins à jour. Pour que votre vaccination soit à jour, vous devez avoir reçu toutes les doses recommandées du vaccin contre la COVID-19, y compris la ou les doses de rappel, si vous y êtes admissible, conformément au calendrier de vaccination contre la COVID-19 de la Santé publique du Nouveau-Brunswick. Il est prouvé que les vaccins réduisent les cas de maladie grave, d’hospitalisation et de décès. Nous continuerons de surveiller la situation et au besoin, les exigences de vaccination pour les PSD et les visiteurs sociaux à titre de mesure pour empêcher la propagation de la COVID-19 seront remises en place.
  • Les patients, les PSD et les visiteurs sociaux devront répondre à des questions de dépistage avant d’entrer dans un établissement d’Horizon. Un employé vous accueillera et vous posera une série de questions relatives à la COVID-19, notamment sur la présence de symptômes de la COVID-19 et sur vos déplacements récents à l’étranger. Ce processus de dépistage a pour but de protéger les patients, les employés et les visiteurs. Nous vous prions de répondre honnêtement et respectueusement aux questions de dépistage pour nous aider à assurer la sécurité des personnes qui fréquentent nos établissements de soins de santé. Si vous ne vous sentez pas bien, ne vous présentez pas à l’hôpital pour une visite.
  • Un résultat négatif à un test de dépistage rapide auto-administré ne l’emporte pas sur les critères de dépistage. Par exemple, les patients, les PSD ou les visiteurs sociaux qui présentent deux symptômes de la COVID-19 échouent aux critères de dépistage et ne peuvent pas entrer dans un établissement, peu importe s’ils obtiennent un résultat négatif à un test de dépistage.
  • Les patients, les visiteurs sociaux et les PSD doivent porter un masque dans un hôpital ou un établissement de santé d’Horizon. Un masque vous sera remis à votre arrivée au poste de dépistage. Si vous portez un masque KN95 ou un respirateur N95, vous n’aurez pas à le changer. Des exemptions en matière de port du masque sont accordées au cas par cas par l’équipe soignante concernée. Tout patient ayant obtenu une exemption médicale du port du masque est prié de téléphoner à l’avance au service où il se rendra afin que des mesures puissent être prises pour l’accommoder.
  • Les PSD et les visiteurs sociaux doivent se conformer à toutes les mesures de prévention et de contrôle des infections mises en œuvre par la Santé publique, comme pratiquer l’éloignement physique avec les membres de l’équipe soignante, se laver souvent les mains, limiter leurs déplacements dans l’établissement en s’en tenant à la chambre du patient et ne pas manger ni boire dans la chambre du patient.
  • Les visiteurs sociaux doivent limiter leurs interactions avec les membres du personnel, les autres patients et les autres visiteurs. Ils doivent quitter la chambre du patient lorsque les membres du personnel interviennent auprès du patient.
  • À n’importe quel moment, les membres du personnel ont le droit de limiter le nombre de visiteurs ou la durée des visites dans un secteur donné pour garantir le respect des mesures d’éloignement physique.
  • Les visites sociales ne sont pas permises dans les unités touchées par une éclosion ou les unités faisant l’objet d’une enquête en raison d’une possible éclosion.
  • Les visites d’animaux de compagnie sont permises pour les patients qui ne présentent aucun signe ou symptôme de la COVID-19. Dans des circonstances exceptionnelles, les visites d’animaux de compagnie pourraient être permises pour les patients aux soins palliatifs représentant un cas présumé ou confirmé de COVID-19. Les visites d’animaux de compagnie doivent être coordonnnées avec l’équipe clinique du patient et l’infirmière gestionnaire.

Il est possible que votre hôpital doive mettre en œuvre des restrictions relatives aux visites sociales si une unité de soins aux patients ou un service connaît une éclosion de COVID-19. Veuillez téléphoner à l’unité pour confirmer que les visites sociales sont permises. Il se peut que les PSD puissent continuer leurs visites durant une éclosion, mais on leur demandera de parler à un membre du personnel soignant avant leur arrivée afin de prendre connaissance des restrictions relatives aux visites.

Exceptions relatives aux visiteurs

Des exceptions supplémentaires s’appliquent pour certains patients.

Les lignes directrices suivantes s’appliquent aux visiteurs de patients en soins palliatifs, quelle que soit la phase d’alerte.

  • Les patients en fin de vie ou en phase palliative peuvent avoir un nombre illimité de PSD, dont DEUX peuvent être présentes à la fois. Le nombre de PSD pouvant être présentes à la fois peut passer à CINQ si la mort du patient est imminente. Les demandes d’exception à ces directives pour permettre la présence simultanée d’un plus grand nombre de PSD seront examinées au cas par cas et reposeront sur les circonstances personnelles du patient et les considérations spatiales.
  • Les patients en soins palliatifs qui reçoivent des soins de fin de vie peuvent demander la visite d’UN conseiller en soins pastoraux ou spirituels qui pourra apporter du réconfort au patient ou à ses proches durant la période de fin de vie.
  • Toutes les personnes qui ont voyagé à l’étranger doivent respecter les directives de Santé Canada en matière de tests et d’isolement. Les PSD qui présentent des facteurs de risque associé à un voyage à l’étranger doivent fournir une preuve de résultat négatif à un test de dépistage de la COVID-19 par PCR. Veuillez vous adresser à l’équipe soignante pour discuter du processus pour passer un tel test.

Les patients qui reçoivent des soins critiques et des soins néonatals intensifs peuvent avoir un maximum de DEUX personnes de soutien désignées, mais UNE seule personne de soutien désignée peut visiter le patient à la fois. Les demandes d’exception à ces directives visant à permettre à un patient de nommer un plus grand nombre de PSD ou à permettre la présence d’un plus grand nombre de PSD à son chevet à la fois seront examinées au cas par cas et reposeront sur les circonstances personnelles du patient et les considérations spatiales.

La durée de ces visites sera déterminée par le personnel de l’unité en fonction du niveau d’activité de l’unité.

DEUX personnes de soutien désignées peuvent être nommées et faire une visite en même temps. L’une des PSD peut être une doula agréée.

Pour les patients aux unités de pédiatrie et de soins post-partum, DEUX personnes de soutien désignées ou deux visiteurs sociaux OU une PSD et un visiteur social peuvent leur rendre visite. Les visiteurs sociaux peuvent rendre visite à un patient uniquement pendant les heures de visite normales.

Les résidents du Pavillon des anciens combattants de Ridgewood (Saint John) et de l’Unité de soins de santé pour anciens combattants (Fredericton) ont chacun droit à CINQ personnes de soutien désignées (PSD), dont DEUX peuvent être présentes en même temps.

Au Pavillon des anciens combattants de Ridgewood, un maximum de DEUX visiteurs sociaux est également permis en même temps entre 10 h et 18 h.

À l’Unité de soins de santé pour anciens combattants, un maximum de DEUX visiteurs sociaux est également permis en même temps entre 10 h et 16 h.

DEUX visiteurs peuvent être présents en tout temps. Il peut s’agir de deux PSD OU de deux visiteurs sociaux OU d’une PSD et d’un visiteur social.

Les patients qui se rendent au service d’urgence et qui ont besoin de soutien physique ou émotionnel, ou qui ont besoin d’aide à la prise de décision et à la communication, auront droit à la présence d’UNE seule personne de soutien. Aucun autre visiteur ne sera permis. UNE SEULE personne de soutien sera permise par patient pédiatrique (parent ou proche aidant).

Les patients qui se rendent dans un service de consultation externe peuvent être accompagnés d’UNE personne de soutien.

Les patients qui doivent subir une échographie obstétricale auront droit à la présence d’UNE personne de soutien dans la salle d’examen pour la seconde partie de l’examen (observation).

Dans certaines circonstances, la personne de soutien ne pourra pas accompagner le patient dans les milieux cliniques afin de respecter l’éloignement physique avec les autres patients. Dans ce cas, les membres du personnel communiqueront avec le patient et leur personne de soutien pour discuter des options offertes en fonction des besoins du patient.

UNE  personne en bonne santé est autorisée à passer chercher un patient qui obtient son congé de l’hôpital.

Un processus de visite pour des raisons personnelles ou familiales est en place pour les PSD en provenance de l’extérieur du Canada. Une demande au directeur général ou au remplaçant désigné doit être présentée afin d’obtenir la permission de visiter un établissement d’Horizon pour des raisons personnelles ou familiales.

Dans certaines circonstances exceptionnelles, un test rapide unique de dépistage de la COVID-19 pourrait être offert et si le résultat est négatif, le membre de la famille pourrait visiter son proche dans les 24 h suivant le prélèvement de l’échantillon.

Une PSD est un partenaire de soins actif et un membre essentiel de l’équipe de soins de santé qui offre du soutien physique, psychologique et affectif personnalisé au patient admissible qu’elle accompagne, au besoin. La PSD aide le patient à avoir une expérience positive et à obtenir de meilleurs résultats.

Une PSD est une personne que le patient souhaite voir participer à ses soins et est désignée par le patient ou son mandataire. Il peut s’agir d’un membre de la famille, d’un ami proche ou d’un autre proche aidant.

Un visiteur social n’est pas une personne de soutien désignée (PSD). Un visiteur social n’est pas un membre essentiel de l’équipe de soins et ne lui offre pas de soutien physique ou affectif, de soins ou d’aide à la prise de décisions.

Un visiteur social n’est pas une personne de soutien désignée (PSD). Contrairement à une PSD, un visiteur social n’est pas un membre essentiel de l’équipe soignante et n’offre pas de soutien physique ou affectif, de soins ou d’aide à la prise de décisions.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, chez Horizon, nous avons mis en œuvre des mesures dans nos établissements afin de réduire le va-et-vient de patients et de créer un environnement sain et sécuritaire pour nos patients, nos clients, nos employés, nos médecins et nos collectivités. En limitant le nombre de personnes dans nos établissements au moyen de restrictions des visites, nous réduisons le risque que nos patients, nos clients, nos employés et nos médecins ne contractent la COVID-19. Pour concilier les avantages que peuvent offrir les PSD en matière de soins aux patients avec le risque de transmission de la COVID-19, le nombre total de PSD autorisées et le nombre de PSD pouvant être présentes à la fois varient en fonction de l’état du patient et des niveaux d’activité de la COVID-19 dans l’hôpital et au sein de la collectivité.

Les PSD doivent suivre une formation en ligne au sujet des règles de prévention et de contrôle des infections pour protéger leur santé ainsi que celle de leur proche et des travailleurs de la santé. Pour accéder à la formation en ligne à l’intention des PSD, cliquez ici. (Si la PSD a de la difficulté à suivre la formation en ligne, elle peut la suivre à l’hôpital sur rendez-vous.)

Si vous avez des questions sur le Programme de PSD, veuillez envoyer un courriel à mailto:DSP-PSD@HorizonNB.caDou téléphoner au 1-833-625-1653 (numéro sans frais).

Les directives pour les visiteurs assurent la sécurité de vos proches et de notre personnel

Banner for Communicating with Loved Ones

Chez Horizon, nous voulons nous assurer que tous les membres de nos communautés comprennent pourquoi nous avons maintenu des directives modifiées pour les visiteurs alors que nous traversons les différentes phases du plan de rétablissement relatif à la COVID‑19.

Dans le monde entier, nous avons vu le nombre de cas augmenter rapidement, et bien que le nombre de cas soit généralement en baisse au Nouveau-Brunswick et dans tout le Canada, nous savons à quelle vitesse les choses peuvent changer.

Les nouvelles directives en vigueur continueront à contribuer à prévenir la propagation de la COVID-19. En limitant le nombre de personnes dans nos établissements grâce à des directives modifiées pour les visiteurs, nous réduisons le risque que la COVID‑19 n’infecte nos patients, nos clients, notre personnel et nos médecins.

Horizon reconnaît que le fait de s’isoler est difficile, surtout en cette période d’incertitude, mais la santé de vos proches, de notre personnel et de nos médecins est notre priorité absolue et les directives qui ont été mises en place ont pour but de les protéger.

Nous continuons à travailler avec nos patients, leurs familles et nos partenaires de soins de santé afin de trouver d’autres moyens de communiquer malgré les restrictions imposées aux visiteurs dans nos établissements. Vous trouverez ci-dessous quelques outils utiles :

  • Le programme de courriels d’Horizon : notre personnel dévoué sera heureux de remettre personnellement un courriel réconfortant à un patient de l’un de nos hôpitaux. Pour en savoir plus et envoyer un courriel dès aujourd’hui, cliquez ici.
  • Si la technologie le permet, nous suggérons aux gens de se téléphoner ou d’utiliser la messagerie vidéo. En partenariat avec les fondations et les associations locales d’auxiliaires d’hôpital, nous avons commencé à offrir gratuitement l’accès Internet sans fil aux patients et à leur famille dans plusieurs de nos établissements. Pour en savoir plus à ce sujet, cliquez ici.
  • La plupart des lits de patients sont équipés d’un téléphone privé. Sur demande et en suivant les consignes fournies, il est possible de bénéficier d’un service téléphonique.

Nous espérons que vous trouverez du réconfort grâce à ces ressources et que vous continuerez à les utiliser pendant cette période où les visites sont limitées.  N’oubliez pas : ces directives ont pour but de continuer à protéger vos proches.

Articles personnels des patients ou des personnes de soutien désignées

Outre les directives relatives aux visiteurs, nous avons aussi mis en place des restrictions quant aux articles pouvant être apportés par les visiteurs ou déposés à nos établissements pour être remis aux patients, notamment la nourriture et les vêtements. Veuillez noter que ces restrictions ne s’appliquent pas aux patients admis à l’hôpital (nouvelles admissions).

Nous acceptons les articles personnels d’un patient à condition qu’ils proviennent d’une maisonnée où aucun occupant n’est en auto-isolement et qu’ils puissent être facilement nettoyés à l’aide d’une lingette désinfectante (p. ex. appareils électroniques, lunettes, appareils auditifs).

Nous acceptons les articles personnels des patients et des PSD à condition qu’ils puissent être facilement nettoyés et désinfectés.

Le document PDF présente une liste non exhaustive d’articles qui sont acceptés et d’autres qui ne le sont pas.

Les mets à emporter et les aliments préparés à la maison

Les mets à emporter et les aliments préparés à la maison seront maintenant permis pour les patients durant toutes les phases de la pandémie.

Les mets à emporter devront provenir d’un établissement titulaire d’un permis et seront seulement acceptés si une personne de soutien désignée ou un visiteur social peut les livrer à la chambre du patient. Les employés ne feront pas la livraison de nourriture et les livreurs ne seront pas autorisés à se rendre aux chambres de patients.

Si un patient fait livrer des mets à emporter à l’hôpital, le livreur devra répondre favorablement aux questions de dépistage à l’entrée désignée de l’établissement avant que la livraison puisse être acceptée. La personne de soutien désignée ou le visiteur social du patient pourra ensuite passer ramasser la commande à l’entrée.

Les aliments préparés à la maison seront acceptés si une personne de soutien désignée ou un visiteur social peut les livrer à la chambre du patient. Les aliments doivent être apportés dans un contenant pouvant être facilement nettoyé et désinfecté à l’aide d’une lingette désinfectante approuvée et fournie par l’hôpital. La personne qui apporte le contenant de nourriture doit le rapporter pour le nettoyer. Le contenant vide ne doit pas rester dans la chambre du patient.

Renseignements pour les entrepreneurs

Les entrepreneurs qui doivent fréquenter les établissements d’Horizon pour y effectuer des travaux de construction essentiels doivent communiquer avec leur personne-ressource de l’équipe des Installations, de l’Ingénierie et de la Gestion immobilière (IIGI) pour déterminer par quelle entrée ils circuleront durant la tenue des travaux.

À leur arrivée, les entrepreneurs doivent téléphoner à la personne-ressource de l’IIGI, qui leur posera toutes les questions de dépistage prévues. Aucun entrepreneur ne doit se présenter sur les lieux s’il présente l’un des symptômes suivants :

  • Fièvre supérieure à 38 °C
  • Nouvelle toux ou toux chronique qui s’aggrave
  • Mal de gorge
  • Écoulement nasal
  • Mal de tête
  • Fatigue nouvellement apparue
  • Apparition de douleurs musculaires
  • Diarrhée
  • Perte du goût
  • Perte de l’odorat
  • Difficulté à respirer
  • Pneumonie

Les entrepreneurs devront suivre un parcours désigné jusqu’à leur zone de travail approuvée. Ils ne sont pas autorisés à se promener dans l’hôpital.

Quand un entrepreneur est prêt à quitter sa zone de travail parce qu’il a terminé ou pour aller dîner ou chercher des fournitures, il doit en informer la personne-ressource de l’IIGI.

Remarque : Les entrepreneurs doivent présenter un avis de lancement des travaux au moins cinq jours ouvrables avant la date prévue du lancement. Ils doivent également fournir un plan écrit expliquant les mesures de prévention de la propagation de la COVID-19 et le processus de surveillance qu’ils comptent observer. Ce plan doit être conforme à laLoi sur l’hygiène et la sécurité au travailet aux règlements connexes, de même qu’aux directives et lignes directrices de la Santé publique. Les travaux de construction réalisés sur place doivent également respecter toutes les lignes directrices sur la prévention et le contrôle des infections de l’établissement où ils sont réalisés.