COVID-19 NOUS JOINDRE

COVID-19 : Foire aux questions

La maladie à coronavirus (COVID-19) est une maladie respiratoire causée par un nouveau virus n’ayant encore jamais été identifié chez l’humain. La COVID-19 a été diagnostiquée pour la première fois dans la ville de Wuhan, en Chine, en décembre 2019.

Cliquez ici pour regarder notre vidéo à ce sujet et en savoir plus.

Pour obtenir de l’information fiable et à jour, consultez la page Web du gouvernement du Nouveau-Brunswick sur la maladie à coronavirus (COVID-19).

Pour obtenir des données à jour sur les cas confirmés, consultez le site Web du Gouvernement du Nouveau-Brunswick (Nouveau-Brunswick), le Tableau de bord de la COVID-19 au Nouveau-Brunswick et le site Web de l’ Agence de la santé publique du Canada (gouvernement du Canada).

La COVID-19 se transmet :

  • par les gouttelettes produites quand une personne infectée tousse ou éternue près d’une autre personne;
  • par contact étroit avec une personne infectée, comme le contact direct ou une poignée de main;
  • quand une personne touche des surfaces ou des objets infectés par le virus, puis se touche la bouche, le nez ou les yeux avant de s’être lavé les mains.

  • Fièvre supérieure à 38 °C
  • Nouvelle toux ou toux chronique qui s’aggrave
  • Mal de gorge
  • Écoulement nasal
  • Mal de tête
  • Fatigue nouvellement apparue
  • Apparition de douleurs musculaires
  • Diarrhée
  • Perte du goût
  • Perte de l’odorat
  • Chez les enfants : taches mauves sur les doigts ou les orteils

Les symptômes peuvent mettre 14 jours après l’exposition à la COVID-19 pour apparaître. Dans la plupart des cas recensés, les symptômes observés étaient bénins.

Toutefois, la COVID-19 pose un risque de maladie grave pouvant entraîner une insuffisance respiratoire, une insuffisance rénale ou même la mort.

Pour demander un rendez-vous pour un test de dépistage, vous pouvez cliquer sur le bouton Faites-vous tester sur la page Web du GNB portant sur le coronarivus ou appeler Télé-Soins 811.

Des directives relatives aux visiteurs sont en place dans les établissements d’Horizon. Cliquez ici pour en savoir plus.

Non. Durant le processus de dépistage, on vous remettra un autre masque qu’on vous demandera de mettre avant d’entrer dans l’établissement. Si vous portez un masque KN95 ou un respirateur N95, vous n’aurez pas à le changer. Tout visiteur qui entre dans la chambre d’un patient faisant l’objet de précautions d’isolement doit porter un masque médical et un équipement de protection individuelle (EPI). Avant d’entrer dans la chambre d’un patient qui fait l’objet de précautions d’isolement, vous devez VOUS ARRÊTER et demander l’aide d’un travailleur de la santé de l’unité où se trouve le patient. Le travailleur de la santé vous fournira les pièces d’EPI nécessaires pour protéger votre santé et celle du patient, puis vous indiquera comment les mettre et les enlever.

On procède au diagnostic de la COVID-19 à l’aide d’un prélèvement nasopharyngé et d’un prélèvement dans la gorge.

Au Nouveau-Brunswick, les tests de dépistage sont effectués par le Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont et les tests de confirmation sont effectués au Laboratoire national de microbiologie, à Winnipeg.

Si vous présentez des symptômes légers ou modérés de la COVID‑19, répondez au questionnaire d’autoévaluation des symptômes qui se trouve au gnb.ca/coronavirus ou appelez Télé‑Soins 811. NE VOUS RENDEZ PAS à l’urgence.

Les patients devraient seulement se rendre à l’urgence en cas d’urgence.

Le meilleur moyen de prévenir l’infection est devous laver les mainssouvent et d’éviter de vous toucher le visage.

  • Lavez-vous les mains avec de l’eau et du savon durant au moins 20 secondes. Le lavage des mains à l’eau et au savon est le moyen le plus efficace de réduire la propagation de l’infection.
  • Si vous n’avez pas accès à du savon et à de l’eau et que vos mains ne sont pas visiblement sales, utilisez un désinfectant pour les mains à base d’alcool.
  • Ne vous touchez pas le visage, les yeux, le nez ou la bouche sans avoir lavé vos mains.
  • Couvrez-vous la bouche et le nez avec un mouchoir ou le creux de votre coude quand vous toussez ou éternuez.
  • Nettoyez et désinfectez souvent les surfaces que vous utilisez ou touchez fréquemment.
  • Ne partagez pas de nourriture, de boissons ou d’ustensiles.

Selon les plus récentes recherches, les masques sont maintenant considérés comme un moyen efficace de prévenir la transmission de la COVID-19.

Le port d’un masque ou d’un couvre-visage non médical peut protéger les gens autour de vous lorsqu’il vous est impossible de pratiquer l’éloignement physique, car :

  • il couvre votre bouche et votre nez, empêchant ainsi les gouttelettes respiratoires de contaminer les autres ou de tomber sur les surfaces;
  • il réduit le risque que d’autres personnes entrent en contact avec vos gouttelettes respiratoires (comme quand vous vous couvrez la bouche avec un mouchoir ou votre manche lorsque vous toussez).

Il n’existe aucun traitement particulier pour la COVID-19. La plupart des symptômes peuvent être gérés à la maison en buvant beaucoup de liquides, en vous reposant, en utilisant un humidificateur et en prenant une douche chaude pour soulager la toux.

La majorité des personnes présentant des symptômes de la COVID-19 se rétabliront d’elles-mêmes. Les personnes qui tomberont plus gravement malades pourraient devoir être hospitalisées.

Horizon suit les conseils des experts du Service de prévention et de contrôle des infections.

Les préposés au stationnement et le personnel de la cafétéria sont équipés de désinfectant pour les mains à base d’alcool et se nettoient les mains entre chaque transaction.

Les services des archives médicales sont actuellement fermés au public. Dans nos efforts de limitation des allées et venues dans nos établissements durant la pandémie de COVID-19, nous voulons vous rappeler les différents moyens de présenter une demande de renseignements auprès des services des archives médicales.

Si vous avez besoin de renseignements se trouvant dans vos dossiers médicaux, ne vous rendez pas au service des archives médicales en personne.

Présentez plutôt par voie électronique un formulaire d’autorisation de divulgation de renseignements médicaux personnels. Vous pouvez télécharger ce formulaire ici et l’envoyer par courriel ou par télécopieur au service des archives médicales de la région où a eu lieu le rendez-vous au sujet duquel vous voulez obtenir des renseignements.

Si vous avez de la difficulté à télécharger le formulaire sur notre site Web, veuillez téléphoner ou écrire un courriel au service des archives médicales de la région concernée pour qu’un formulaire vous soit envoyé par courriel.

L’équipe de gestion de l’information sur la santé d’Horizon pourra envoyer par la poste des copies de dossiers médicaux aux patients qui en feront la demande, ce qui évitera aux patients d’avoir à se rendre à l’hôpital pour obtenir les renseignements voulus. Remarque : Aucun dossier médical ne sera envoyé par courriel.

Les personnes qui présentent une demande de prestations de maladie de l’assurance-emploi en raison d’une mise en quarantaine n’auront pas à fournir un certificat médical. Pour de plus amples renseignements, visitez le site Web d’Emploi et Développement social Canada.

On trouve beaucoup de mésinformation et de spéculation en ligne, ce qui n’est pas rare dans les situations comme celle que nous vivons actuellement.

Veuillez vous en tenir à des sources crédibles pour vous renseigner :

La mésinformation peut créer un climat de panique inutile tant chez les patients que chez les membres du personnel et se traduire par une monopolisation de nos ressources. Aidez-nous à partager des renseignements fiables provenant des sources susmentionnées.

Pour obtenir de l’information à jour sur les services de santé offerts dans votre région, abonnez-vous à notre infolettre, ou suivez-nous sur Facebook et sur Twitter.

Vaccination contre la COVID-19

Plus le nombre de personnes vaccinées contre la COVID-19 est élevé, plus le virus a du mal à se propager. Renseignez-vous au sujet du vaccin dans la foire aux questions ci-dessous et contribuez à l’immunité de la population en vous faisant administrer deux doses du vaccin.

Les vaccins contre la COVID-19 enseignent à votre système immunitaire à reconnaître et à combattre le virus qui cause la COVID-19. Les vaccins à ARNm indiquent à vos cellules comment fabriquer une protéine du coronavirus. Les vaccins à vecteur viral contiennent quant à eux un virus rendu inoffensif afin de produire des protéines du coronavirus dans votre corps sans pour autant causer la maladie. Au final, les deux types de vaccins déclencheront une réponse immunitaire qui vous protégera contre la COVID-19.

Le corps met généralement deux semaines après l’administration du vaccin (deuxième dose) pour bâtir la protection (immunité) contre le virus qui cause la COVID-19. Il est donc possible qu’une personne contracte la COVID-19 juste avant ou juste après la vaccination et qu’elle tombe malade parce que le vaccin n’aura pas eu le temps de bâtir la protection nécessaire. Par conséquent, il est important de continuer à vous protéger de la COVID-19 même après avoir reçu vos vaccins. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la vaccination et l’immunité à l’échelle de la collectivité,  cliquez ici.

La vaccination est l’un des moyens les plus efficaces pour prévenir la propagation du virus et réduire les effets des maladies infectieuses. Les vaccins contre la COVID-19 sont efficaces pour vous protéger contre la COVID-19 et vous empêcher d’en tomber gravement malade ou d’en mourir. Les vaccins contre la COVID-19 réduisent également le risque de propagation du coronavirus.

Selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), des infections se produisent chez une mince proportion de la population ayant reçu deux doses du vaccin, même avec le variant Delta. Quand ces infections se produisent chez la population vaccinée, elles sont habituellement bénignes.

Les personnes qui ont un système immunitaire affaibli, y compris celles qui prennent des médicaments immunosuppresseurs, pourraient ne pas être complètement protégées même si elles ont reçu leurs deux doses du vaccin et pourraient devoir prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter de tomber malades de la COVID-19. On recommande à ces personnes de consulter leur fournisseur de soins de santé.

Selon l’Agence de la santé publique du Canada, les scientifiques s’affairent toujours à étudier l’efficacité des vaccins face au variant Omicron comparativement aux autres variants pour ce qui est de prévenir la transmission du virus et l’apparition de symptômes graves de la maladie. Par contre, il est certain que le vaccin contre la COVID-19 réduit les effets du virus chez les personnes qui le contractent et les protège de l’apparition de symptômes graves nécessitant une hospitalisation.

Le vaccin est sûr. Avant d’autoriser l’administration d’un vaccin, Santé Canada mène un examen scientifique indépendant exhaustif de ce dernier afin d’en garantir l’innocuité, l’efficacité et la qualité.

Le vaccin contre la COVID-19 ne peut pas vous donner la COVID-19 parce qu’il ne contient pas le virus qui cause la COVID-19. Il ne peut pas non plus changer votre ADN.

Pour obtenir de plus amples renseignements et consulter la liste des vaccins autorisés (y compris ceux de Pfizer-BioNTech, de Moderna et d’AstraZeneca),  visitez le site Web de Santé Canada.

Autres ressources :

Comme avec les autres vaccins, l’efficacité du vaccin contre la COVID-19 diminue avec le temps. Il se peut donc qu’une dose de rappel soit nécessaire.

Note : Au Nouveau-Brunswick, on considère maintenant que la série primaire de vaccins pour les personnes immunodéprimées est de trois doses pour garantir une protection plus durable contre la COVID-19. Pour en savoir plus sur les troisièmes doses et les doses de rappel, veuillez visiter la page sur la vaccination contre la COVID-19 du GNB.

Les Néo-Brunswickois âgés de 5 ans et plus sont admissibles au vaccin contre la COVID-19.

Renseignements pour les parents, les soignants et les tuteurs légaux : Il est préférable que les parents ou tuteurs légaux consentent à l’administration du vaccin chez les mineurs âgés de moins de 16 ans. Pour obtenir de plus amples renseignements sur le consentement à la vaccination contre la COVID-19, cliquez ici.

Aux termes de laLoi sur le consentement des mineurs aux traitements médicaux, les mineurs âgés de moins de 16 ans peuvent consentir à l’immunisation au même effet que s’il était majeur si le médecin, l’infirmière praticienne ou l’infirmière dûment qualifiée qui le traite estime :

  • que le mineur est en mesure de comprendre la nature et les conséquences du traitement médical, et
  • que le traitement médical et l’intervention à entreprendre sont dans l’intérêt primordial de sa santé et de son bien-être.

Pour en savoir plus, consultez la FAQ  Consentement du mineur mature à la vaccination contre la COVID-19  ou visitez la  page Web du gouvernement du Nouveau-Brunswick sur la vaccination contre la COVID-19.

Le vaccin pour enfants Pfizer-BioNTech Comirnaty contre la COVID-19 (qui est administré aux enfants de 5 à 11 ans au Nouveau-Brunswick) contient environ un tiers de la dose administrée aux adolescents et aux adultes, et les deux doses du vaccin sont administrées à un intervalle de huit semaines. La dose plus faible que reçoivent les enfants de 5 à 11 ans a fait l’objet de tests rigoureux, est sûre et est aussi efficace pour combattre la COVID-19 que les doses habituellement administrées aux adolescents et aux adulte

Cliquez ici pourprendre rendez-vous en ligne pour vous faire vacciner.

Si vous avez un ID de réservation(affiché dans le courriel de confirmation de rendez-vous) et la date de naissance de la personne pour qui le rendez-vous était prévu, vous pouvez reporter ou annuler le rendez-vous en cliquant ici.

Si vous n’avez pas l’ID de réservationou la date de naissance de la personne pour qui le rendez-vous était prévu, vous pouvez annuler le rendez-vous en remplissant ce formulaire OU en téléphonant au 1-833-437-1424 afin d’obtenir de l’aide pour annuler ou reporter votre rendez-vous.

Il est préférable d’aviser les responsables des cliniques le plus tôt possible. En annulant votre rendez-vous dès que possible, vous aiderez peut-être une autre personne dans votre collectivité à se faire vacciner plus rapidement contre la COVID-19.

Le document papier qu’on vous aura remis à la clinique de vaccination est la preuve officielle d’immunisation et continuera de l’être.

Si vous avez égaré votre preuve d’immunisation contre la COVID-19 et avez besoin d’une copie de remplacement, vous pouvez maintenant consulter et imprimer votre preuve d’immunisation contre la COVID-19 en ligne sur le site MaSantéNB, à condition d’avoir un numéro d’assurance-maladie du Nouveau-Brunswick.

Le Nouveau-Brunswick recommande maintenant que les personnes obtiennent leur deuxième dose de vaccin 8 semaines après avoir reçu leur première dose pour assurer une protection optimale. Toutefois, les personnes peuvent encore recevoir leur 2e dose au 28e jour.

Pour consulter la liste des personnes admissibles à la troisième dose du vaccin ou à la dose de rappel et connaître l’intervalle recommandé, visitez la  page Web du GNB sur la vaccination contre la COVID-19.

Nous suivons les directives de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et du Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) et, à ce jour, le 4 février 2022, nous n’avons pas encore reçu de directives quant à la distribution à grande échelle d’une quatrième dose du vaccin.

Les personnes immunodéprimées sont admissibles à une quatrième dose du vaccin contre la COVID-19 si au moins cinq mois ont passé depuis qu’elles ont reçu leur troisième dose. La série primaire de vaccins contre la COVID-19 comprend trois doses du vaccin, comparativement à la population générale pour qui la série primaire comprend deux doses du vaccin.

On trouve en ligne un formulaire de déclaration d’admissibilité définissant en quoi consiste une personne immunodéprimée et énumérant les critères auxquels une personne doit répondre pour être considérée comme immunodéprimée. Pour obtenir de plus amples renseignements, accéder au formulaire et connaître les critères d’admissibilité, cliquez ici.

Dans certains cas, des précautions supplémentaires peuvent être prises pour veiller à ce que vous receviez votre vaccin, par exemple, en vous administrant votre vaccin dans une autre partie de la clinique ou en demandant aux travailleurs de la santé de porter d’autres pièces d’équipement de protection individuelle).

Pour voir une liste des questions de dépistage posées à l’entrée des établissements d’Horizon, cliquez sur le lien « Dépistage de la COVID-19 : Entrée des patients et visiteurs dans les établissements » sur notre page de restrictions relatives aux visiteurs. Si vous répondez « oui » à l’une des questions de dépistage, composez le 8-1-1 pour obtenir des directives.

L’intervalle actuellement suggéré entre l’infection à la COVID-19 et la vaccination, qui est fondé sur les données sur l’immunité à la suite d’une infection, est indiqué dans le tableau ci-dessous.

Une série primaire de vaccination est décrite comme suit :

  • Deux doses complètes d’une combinaison des vaccins contre la COVID-19 d’AstraZeneca, de Moderna ou de Pfizer-BioNTech
  • Une dose complète du vaccin Janssen (Johnson & Johnson)
  • Pour les personnes de 5 ans et plus qui sont immunodéprimées, on considère maintenant que la série primaire de vaccin est de trois doses.

Dans le tableau, le syndrome inflammatoire multisystémique chez les enfants est noté à l’aide de l’acronyme SIME.

Infection avant le début ou la fin des séries primaires de vaccination
Population

Intervalle suggéré entre une infection et la vaccination

Personnes de 5 ans ou plus qui ne sont pas immunodéprimées et qui n’ont pas d’antécédents de SIME 8 semaines après l’apparition des symptômes ou l’obtention d’un résultat positif à un test de dépistage (en l’absence de symptômes)
Personnes de 5 ans ou plus qui sont immunodéprimées et qui n’ont pas d’antécédents de SIME De 4 à 8 semaines après l’apparition des symptômes ou l’obtention d’un résultat positif à un test de dépistage (en l’absence de symptômes)
Personnes de 5 ans ou plus qui ont des antécédents de SIME (peu importe l’état d’immunodépression) Lorsque la guérison clinique de la COVID-19 a été confirmée ou après 90 jours ou plus depuis le début du SIME (selon la période la plus longue)

Infection après la série primaire de vaccination, mais avant la dose de rappel

Personnes de 12 ans et plus 5 mois après l’apparition des symptômes ou l’obtention d’un résultat positif à un test de dépistage (en l’absence de symptômes) et au moins 5 mois après la fin de la série primaire de vaccination

 

Les intervalles susmentionnés sont donnés à titre indicatif et la discrétion clinique est recommandée. Un intervalle plus long entre l’infection et la vaccination peut entraîner une meilleure réponse immunitaire.

Certaines personnes pourraient choisir de recevoir une dose de vaccin plus tôt que dans les intervalles recommandés, mais au minimum, les symptômes de la COVID-19 doivent avoir complètement disparu et 10 jours doivent s’être écoulés depuis leur apparition ou l’obtention d’un résultat positif à un test de dépistage (en l’absence de symptômes) pour réduire le risque de transmission dans une clinique de vaccination.